Google+

BNMSYNOPSIS

Forts de vingt années d’une collaboration artistique fructueuse, Emio Greco et Pieter C. Scholten sont devenus les nouveaux directeurs du Ballet National de Marseille.
Souhaitant s’inscrire dans l’héritage direct de son créateur Roland Petit, en 1972, ils comptent bien continuer à bousculer les cadres du ballet classique.

Le projet de documentaire Le ballet de demain a l’ambition de montrer ce que pourra être le ballet du 21ème siècle grâce à la mue que le Ballet National de Marseille commence tout juste à opérer sous l’impulsion de ces deux artistes. Avec leur complicité et celle de leurs trente interprètes, et en se nourrissant de la richesse de leurs expériences passées, il s’agira de les observer imaginer une nouvelle définition du ballet.

Comment faire du ballet classique une aire de jeu, ou plutôt un champ de bataille, où l’individu et le groupe se rencontrent ? La question parcourt, en filigrane, toute l’œuvre de Greco et Scholten, qui, depuis leur rencontre, ne cessent d’interroger les limites de la danse classique et contemporaine. Où l’arabesque rejoint le cri, les pas-de- deux les plus célèbres évoluent face à un groupe soudé comme une tribu. Le corps est en même temps apollinien et dionysiaque. Passé et présent se frottent et se heurtent.

Greco et Scholten ont la ferme intention de faire bouger les lignes, de laisser de côté les notions de contemporain et de classique pour se concentrer sur ce qu’un groupe de trente danseurs, avec son énergie commune et la richesse de chacun, peut produire comme danse.

Le ballet de demain sera la portrait de ces deux artistes majeurs, mais un portrait regardant vers le futur.

Un projet documentaire de création de Catherine Maximoff