encore heureux qu’on va vers l’été


Résumé/Summary

Félicia est très énervée par son orientation en lycée professionnel qu’elle trouve injuste. Quand elle décide en signe de protestation de quitter le cours, toute la classe la suit, solidaire. L’idée de faire la « grève de l’école » germe sur les réseaux sociaux. Au fil des jours, des élèves d’autres écoles, dans d’autres villes, les imitent. Le phénomène devient viral.

Décidant de pousser plus loin l’expérience, Felicia et sa camarade Marie vont faire un voyage initiatique. Elles s’éloignent des villes, rencontrent des personnages à mille lieux de ceux qu’elles ont l’habitude de croiser et apprennent à vivre avec la nature. Cette nature du printemps que rien ne peut contenir. Cette énergie vitale, qui circule aussi chez les adolescents, déstabilise le monde des adultes qui, doucement, se fissure. Et si l’adolescence, c’était aussi ce moment où les enfants jettent à la tête des adultes leur propre renoncement ? Et n’y aurait-il pas urgence à désobéir ?

Auteure-Réalisatrice/Writer-Director  Catherine Maximoff
Adapté de/Adapted from  Roman éponyme de Christiane Rochefort
Durée/Running Time  100 minutes
Production  Les Contes Modernes
Soutiens/Supports  Région PACA aide à l’écriture, TorinoFilmLab, GroupeOuest
Statut/Status  en développement/in development