Google+

towerSYNOPSIS

Warda n’a que onze ans, mais elle fait déjà partie de la quatrième génération de réfugiés. Le monde où elle grandit est un camp de Beyrouth, au Liban, et sa maison une tour où vit sa grande famille. Dans les camps de réfugiés palestiniens, il n’y a pas la place de s’étendre, de construire les maisons les unes à côté des autres, vers l’horizon, alors on les construit les unes sur les autres, vers le ciel. Chaque génération fait apparaître un nouvel étage de la tour et à chaque étage il y a une histoire différente à entendre.
L’arrière grand-père de Warda est mourant, triste de n’avoir jamais pu rentrer chez lui. Toute sa vie il s’est occupé de ses plantes et a compté les jours. Au moment de l’exode, on lui avait dit qu’il rentrerait après 14 jours. C’était il y a 66 ans…
Il confie une tâche à Warda : tirer les enseignements du passé et découvrir le chemin qui doit être le sien dans la vie. Devrait-elle aussi compter les jours en attendant le retour au «pays» ? Quel rêve devrait-elle suivre, et comment faire grandir ce rêve ? Quelles valeurs devrait-elle défendre?
La fillette escalade alors la Tour, et d’étage en étage, interroge les membres de sa famille pour entendre l’histoire que chacun a à raconter. Elle écoute leurs opinions, leurs divergences, leurs pensées sur la vie qu’ils mènent et le passé.
Sur le toit, son arrière grand-père attend sa réponse.

La Tour est un documentaire animé où nous explorons le surréalisme de la vie comme des réfugiés et les affres auxquels ces gens font face dans leur vie quotidienne dans ces camps. C’est un film qui montre comment ces réfugiés font face à cette situation, chacun à sa façon; humour, colère, chaleur, désespoir, apathie.
Le film est basé sur des entretiens avec des réfugiés Palestiniens au Liban.

 

Warda, a young girl aged 11 years takes us up through the Tower where her family live on different floors . Since 1948, they have been forced to build higher and higher homes. The camps cannot grow in size – people have only one way to build – towards the sky!
We get a glimpse into a world where people do their best to survive – primarily retain dignity in one’s own life . There is Warda´s uncle on the roof. For him there is no past – no future. Just now- Him and his beloved Pigeons.
Warda moves upwards towards her Great Grandpa- and meets the different generations of her family- telling us different stories. All in the same Tower.
In flashbacks we get to know the story of how people survived more than 60 years in exile. A fate where surreal has become normality. Where the absence of war has become the abnormal.

The Tower is an animated documentary where we explore the surrealism of life as refugees,
and the troubles people face in their everyday lives in camps. It is a film about how people cope
with these troubles in their different ways; humour, anger, warmth, despair, apathy.
The film is based on interviews with Palestininan refugees in Lebanon.

Long métrage d’animation de Mats Grorud

Coproduit par
TENK TV (Norvège)
CINENIC (Suéde)
LES CONTES MODERNES

Sélectionné à :
Cartoon Movie 2014

Avec le soutien de :
Viken Filmsenter, Norvège
Norwegian Film Institute, Norvège
Fritt Ord Foundation, Norvège
Fund for lyd og bilde, Norvège
Film i Vast, Suéde
Svenska Filminstitutet, Suéde
MEDIA Creative Europe
Eurimages
Rhône Alpes Cinéma, France
La Région Rhône-Alpes, nouveaux médias, France

et le concours de
NRK, Norvège
EuropaFilms, Norvège,
SVT, Suéde
Jour2fête, France